Migrations et persécutions : pertes et retraits de nationalité dans l’Europe du premier XXe siècle

, par Theis Valérie

Emmanuel Szurek (EHESS) et Claire Zalc (IHMC-EHESS)

HIST-E18-S1

S1, 6ECTS

Migrations et persécutions : comment penser et travailler sur leur articulation ? Le fait migratoire est un enjeu majeur de la période contemporaine ; la mise en place de politiques systématiques de discrimination, persécution et extermination de certaines catégories de populations constitue une donnée fondamentale du premier XXe siècle. Comment comprendre les relations entre ces deux histoires qui bien souvent s’ignorent ? Notre séminaire vise à interroger les liens entre migration et persécution, à travers l’étude spécifique des dispositifs de perte et de retrait de nationalité, ainsi que des opérations visant à requalifier la frontière entre nationaux et non-nationaux.

En accordant une large place à l’analyse de sources, on donnera à voir comment la nationalité s’institue comme enjeu et instrument des politiques de persécution mais aussi comment les migrants s’approprient, refusent ou jouent avec les assignations nationales. Aborder l’histoire des migrations autour de cette dialectique entre identifications et appartenances nationales conduit à réfléchir à l’expression de définitions de soi décalées en regard des catégories étatiques et donc à s’interroger sur les marges de manœuvre dans les interactions entre étrangers et administrations.

Nous travaillerons dans une perspective à la fois comparative et transnationale, à travers la reconstitution de trajectoires individuelles et collectives de migrants victimes de persécutions dans et entre différents espaces sociaux, nationaux et impériaux, en particulier la France, l’Italie et leurs empires coloniaux mais aussi les Balkans et la Turquie post-ottomane.

Enseignement validable dans le cadre du master d’histoire transnationale

VENDREDI 10h-13h, EHESS, SALLE 4 (105, Bd Raspail - Paris 6e).

Première séance le 19 octobre. Puis le 9, 16, 23, 30 novembre ; le 14 décembre ; le 11 et 18 janvier 2019.